maîtriser des réunions


LES POSTURES
La position du corps : contraction, extension, en avant ou en arrière, chacune de ses positions exprime ou résulte d'un ressenti différent.. Pour travailler la déprime, le malheur, le comédien va travailler vers la contraction : corps voûté, tête penchée, yeux au sol.
Travailler l'assurance nécessite de se redresser, de relever la tête, de tenir le regard et d'ouvrir le corps.
Pour ne pas être déstabilisé, soyez stable sur vos appuis, soyez grand, soyez ouvert.
Pieds écartés à la largeur des hanches et effectuez une légère bascule du bassin vers l'avant, comme dans les arts martiaux.
POUR BIEN COMMENCER
Il n'y a pas de baguette magique et, pourtant, en appliquant quelques trucs les résultats sont immédiats. Voici cinq actions à respecter pour renforcer l'impact de votre arrivée face à un interlocuteur ou face au public.
Les cinq actions sont : 
- Aller vers le public: avancer,
- Geste d'ouverture: Accueillir,
- Entrer en relation: regarder,
- Posez-vous: expirer/souffler,
- Faire plaisir: sourire.
Appliquez cette approche en cinq éléments.
Quinté dans l'ordre ou dans le désordre, à chacun de faire sa cuisine !
LE M.O.I.
Votre message : exprime ce qui est essentiel pour vous, ce que le public doit retenir. 
Ce qui doit rester après votre intervention doit pouvoir se résumer en une phrase.
Exemple : « Hier, j’ai vu un film.»
Votre objectif : c’est ce que vous attendez que votre public fasse. Cette attente doit pouvoir se traduire pour le public en une action précise qui doit pouvoir s’exprimer par un verbe d’action.
Dans notre exemple : aller voir le film ou ne pas y aller.
Votre intention :est la traduction de votre investissement dans le message. Elle désigne ce que vous ressentez, c’est votre point de vue. Elle fait naitre un ressenti chez votre public.
Dans notre exemple : plaisir ou dégoût induisent un désir ou un rejet de votre public.

Il ira (ou n'ira pas) voir ce film si votre intention est claire.
Seule une intention claire permet d’atteindre l’objectif.

Définissez clairement votre M. O.I. (Message, Objectif, Intention)
Dans le doute, vous pouvez verbaliser votre M.O.I. comme un processus de communication :
Dites votre message « Hier, j’ai vu un film. », puis « mon intention, c’est de vous faire partager mon plaisir »
et ajouter « mon souhait (objectif), c’est que vous alliez voir ce film.»

LE CONTENU
Vous communiquez pour trois raisons: faire savoir, faire comprendre, faire partager.
    _Structurez votre discours à l'aide d'un message essentiel et de quatre à six sous messages, en les hiérarchisant. L’essentiel est dit au début.
     _Commencez par des faits, puis donnez votre opinion. Faites part de vos sentiments et tirez-en les conséquences.
      _Validez ce que vous attendez de votre public et tirez-en une conclusion tournée vers l’avenir.
Il faut choisir entre être utile ou se faire plaisir. Ne garder que le nécessaire et conserver « des cartouches » pour les réponses aux questions.
LES TRANSPARENTS
Chaque transparent est « autonome » et sa mise en page aérée permet une lecture rapide.
Votre transparent commence par un titre qui tient en une phrase. Ce titre est le message essentiel à retenir par votre public.
L’essentiel est dit dans les premières lignes, et le texte est structuré autour « d’idées forces » et de points clés. Les informations vont de la plus utile à la moins utile.
Le texte est écrit en minuscule avec une couleur foncée sur un fond clair !
PRENDRE SON TEMPS
Il existe deux leviers pour prendre son temps : le silence et le débit.
Voici les outils pour faire jouer ces leviers :
 -Le Silence :
 -Respirer,
 -Regarder,
 -Faire des gestes,
 -Occuper l'espace.
Le débit :
 -Articuler (donner de la valeur à ce qui est dit),
 -Faire des gestes en parlant (permet de se freiner),
 -Regarder votre public les yeux dans les yeux,
 -Scander les mots ou idées importantes,
 -Répéter ce qui doit être souligné. 
 -A partir de votre première répétition (et oui il faut répéter!), ajouter 20% à 30% de temps en plus pour dire la même chose, vous renforcerez votre présence.




Une erreur est survenue dans ce gadget